Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Migennes pour mieux vivre ensemble

Migennes pour mieux vivre ensemble

Avec José Da Silva conseiller municipal de Migennes

Gréve des employés communaux de la ville de Migennes du CCAS et de la CCAM

Gréve des employés communaux de la ville de Migennes du CCAS et de la CCAM

Après peut être quelques abus de certains pendant le mandat du Maire sortant, voilà maintenant le retour du tout répressif de nouveau Maire Mr Boucher.

Quid du dialogue social à la ville et dans la ville ?

Moins d'un an de mandat et c'est déjà le recours obligé à la gréve, seul moyen des agents pour se faire entendre .

Nous avons aussi connu les augmentations dans tous les domaines et ce manque général de dialogue de la part de François Boucher pendant son premier mandat (2001 - 2008), et voilà que de nouveau les mêmes méthodes discutables sont employées dans tous les domaines de la vie communale !

Habitants, associatifs, employés territoriaux, tous subissent des décisions imposées et arbitraires.

Nous sommes en permanence dans l'idéologie politique pure !

Les augmentations des tarifs municipaux en sont un exemple criant, la gratuité des salles municipales à géométrie variable en fonction des associations en est un autre.

L'équipe municipale augmente avec comme seul argument " c'est plus cher ailleurs alors on s'aligne". Même si cela rapporte en fait peu de choses à la commune !! (En effet une salle vide ou occupée coûte la quasiment la même chose à la commune).

Nous sommes dans l'idéologie politique et la démagogie la plus scandaleuse...

Pas la moindre étude financière à l'appui de toutes ces décisions ne nous a été communiquée...

Ce n'est qu'un début puisque après les tarifs de cantine, de piscine, de la bibliothèque et des activités périscolaire, c'est à présent le coût de l'eau potable qui est pointé et que le Maire augmentera sans doute une fois la période électorale passée....

c'est tout simplement consternant !

Ce n'est pas en s’attaquant au pouvoir d'achat de tous les Migennois et en décourageant tous les agents que Migennes va revivre et que l'hémorragie démographique que nous avons connu depuis plus de dix ans va cesser.

Gréve des employés communaux de la ville de Migennes du CCAS et de la CCAM
Gréve des employés communaux de la ville de Migennes du CCAS et de la CCAM

Mise à jour d'aprés CM du 18/02/2015

Concernant la délibération en cause adoptée le 18/02/2015:

En 2003, tous les élus d'opposition avaient  voté une délibération présentée par François Boucher sur cette prime y intégrant déjà un système d'abattement par suite des absences pour maladie ordinaire des agents, ce qui était pourtant une discrimination en raison de l'état de santé. Visiblement ça n'avait pas dérangé aucun élu de l'opposition à l'époque.

Une telle position ne pouvait qu'être instrumentalisée par le Maire UMP actuel pour justifier  de nouvelles mesures discriminatoires, ce qu'il s'est empressé de faire dés le début de son nouveau mandat avec cette nouvelle délibération N° 2015-19.

Outre le nom de prime de fin d'année qui devient "prime de présentéisme", ce qui est scandaleux au regard de la loi, de la jurisprudence, c'est le renforcement des sanctions financiéres discriminatoires par rapport à l'état de santé.

En effet, non content de reprendre la maladie ordinaire, le maire y ajoute les accidents du travail et les maladies professionnelles comme critères supplémentaires à diminuer, voire en supprimer totalement le montant à partir du 30éme jour d'absence.

Voici ainsi étalée au grand jour la conception discriminatoire et antisociale du maire François Boucher qui aujourd'hui se réfugie derrière la délibération de 2003 (votée à l'unanimité) pour justifier ses nouvelles attaques contre les agents.

Aujourd'hui en campagne électorales pour les départementales, certains donneurs de leçons changent de position ! mais ce n'est là surement que pure coincidence !

Voir ci dessous les délibérations de 2003-2015 qui contrastent avec le discours actuel de certains:

Clquez sur les images pour agrandir

Gréve des employés communaux de la ville de Migennes du CCAS et de la CCAM
Gréve des employés communaux de la ville de Migennes du CCAS et de la CCAM

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

STEPHANE 20/02/2015 21:56

Le coup de la délibération, là c'est fort. Comment le sieur MEYROUNE peut à se point se foutre du monde.
C'est vraiment du grand n'importe quoi, c'est comme la taxe local sur l'électricité, il vote, ça fait du bruit et ça se sait alors il change d'avis et retire. Là s'il n'y avait pas eu la manif des agents il aurait sûrement voté pour et voilà qu'il se pose en défenseur comme pour le lycée. Que de la récup politicienne, il fait rien et après coup débarque toujours en sauveur suprême. C'est le même qui appelait à voter hollande et crie au loup aujourd'hui, s'associe au écolos qu'il ne pouvait pas voir. C'est beau l’opportunisme politicien.

observateur 19/02/2015 19:20

Un rapport de la chambre régionale des comptes concerne les 2 derniers maires de Migennes sur le sujet, et c'est édifiant.
Depuis 2004 rien n'a bougé, en plus en 2013 Meyroune avait voté la suppression modulation de la prime, aujourd'hui il est contre et récupère le mouvement comme celui du lycée pour lequel il n'a rien fait non plus (rumeur fermetures et manifs déjà en 2006, ni Boucher, ni Meyroune non bougé depuis).

Dijon, le 13 juillet 2011 - La chambre régionale des comptes de Bourgogne a examiné la gestion de la commune de Migennes pendant la période allant du début de l'exercice 2004 à la date de clôture de l'instruction (2010).
LES RESSOURCES HUMAINES ET LA GESTION DE L’ABSENTEISME
La chambre fait le constat d’un absentéisme des agents titulaires des services de la ville de
Migennes bien supérieur à la moyenne nationale.
La commune justifie ce phénomène par le fait qu’elle emploie un personnel titulaire vieillissant, en particulier les agents d’entretien et les agents des services techniques: la proportion des employés de 45-60 ans dans l’ensemble des services de la commune est d’environ 61 % en 2009.
Avec la nomination d’un agent chargé de la mise en oeuvre (ACMO)....
La chambre observe que l’ébauche d’une politique de santé au travail par la collectivité, pourra être utilement développée. La réduction de l’absentéisme de ses agents permanents apparaît constituer un objectif de gestion.

Des élus qui gesticulent, qui récupèrent politiquement tour à tour, mais qui ne règlent pas les problèmes.
C'est mauvais pour les agents consciencieux et pour les migennois.

francis 19/02/2015 13:18

Voila comment le laxisme face aux abus de quelques agents offre sur un plateau le prétexte à sanctionner tout le monde.
méthode Meyroune contre celle de Boucher, des excès dans les 2 cas.Laxisme ou répression, pas de juste milieu dans cette ville.
Sur YR vœux 2012:
Le maire (Meyroune) souhaite essayer de faire progresser la prime annuelle pour les employés.
Le 1er adjoint a aussi appelé à la plus grande vigilance sur l'absentéisme : « C'est une chose sur laquelle il faut que l'on se penche », pointant l'augmentation de 40.000 € de la prime d'assurance de la ville.
François Jaulhac francois.jaulhac@centrefrance.com samedi 14 janvier 2012 - 06:36

arnault 17/02/2015 20:12

Je soutien les agents communaux contre cette décision insupportable.
Décidément tous ces élus n'ont plus aucun contact avec la réalité de la vie quotidienne des français
Migennes c'est la double sanction Hollande avec sa politique de droite plus l'UMP Boucher.

FRED 17/02/2015 20:03

c'est une attaque inadmissible contre les employés et les ouvriers de la commune.
certains devront se priver de mutuelle et pire seront sanctionnés s'ils tombent malade ou sont victime d'un accident de travail, c'est insupportable, c'est proprement scandaleux ce que vous faite monsieur BOUCHER.

Sandrine 17/02/2015 19:54

Mr le maire veut encore plus appauvrir les habitants et les agents.
Peut êtres ne sait il pas que tous le monde ne dispose pas de revenus comparables aux siens, lui qui cumul mandats et bien évidement les indemnités.
Combien touchez vous d’indemnités Mr le maire, osez donner le chiffre à la population et à vos fonctionnaires.
Bibliothèque, piscine etc réservé aux riches maintenant à Migennes.....mutuelle pour les agents, pareil, la santé c'est pour les riches à Migennes.
il est vrai que contrairement à certains élus, tout le monde ne dispose pas d'une piscine privée......il n'y a qu'a regarder la ville sur GoogleMaps.
Dans 5 ans combien de migennois et autres se seront encore exilés, loin de la ville, loin de la CCAM présidée par le même élu.